Mes conseils pour réussir ses photos sportives

Depuis toute petite le sport rythme ma vie. Mes débuts en photographie se sont faits sur des compétitions sportives. Je trouvais satisfaisant de capturer le bon geste au bon moment sur des temps très courts. J’ai fait de la photo sportive ma spécialité mais il existe de nombreuses disciplines et chacune d’entre-elles est une sorte de sous-spécialité. Après avoir eu des expériences en photos d’athlétisme, de foot, de sports outdoor, de kayak, de handball… je vous donne mes conseils pour réussir vos photos sportives.

conseils réussir photo sportive

Avoir le matériel adapté

Comme pour tous les domaines de spécialisation, la photo sportive nécessite d’avoir un matériel adapté pour réussir ses images. Cela ne veut pas dire qu’il faut absolument du matériel de professionnel ! J’ai débuté la photo sportive avec un petit appareil numérique à 75€. Néanmoins, vous ne pouvez pas avoir le même niveau d’exigence selon votre matériel.

Quand on réalise un shooting pour une discipline sportive, on parle de photos de mouvements. Vous entendrez parler du terme de « rafale ». Ça signifie que vous prendrez plusieurs images à la seconde. Dans vos paramètres, selon votre boitier, vous pouvez sélectionner un mode « prise de vue continu » ou encore « haute vitesse continu ». C’est-à-dire que quand vous appuierez sur le bouton de déclanchement, votre boitier enregistrera plusieurs images selon le temps que vous appuyez.

L’une des caractéristiques à regarder quand vous achetez un boitier, c’est le nombre d’image par seconde. Plus vous avez une valeur haute, plus votre boitier est capable d’avoir un mode rafale intéressant. Mon Canon 7Dmark II est à 11i/s. Certains boitiers montent aujourd’hui à 30i/s !

En terme d’objectif, il est intéressant d’avoir deux types d’optiques : un grand angle et un téléobjectif. Le premier vous servira à capturer les émotions au plus près des sportifs sur une ligne d’arrivée par exemple. Vous pourrez réaliser des images grand angle avec une vision globale. Un traileur avec l’immensité des montagnes en arrière-plan par exemple. On parle ici d’un 16-35mm ou encore du 24-70mm très utilisés. Un téléobjectif vous sera très utile pour mettre en valeur votre sportif grâce notamment au bokeh. Si vous êtes situés un peu loin du sujet, vous pourrez facilement prendre l’action grâce à ce type d’objectif comme le 70-200mm, l’incontournable de la photographie sportive.

salomon belgique

Faire de la veille

Si vous vous lancez, il n’y rien de mieux que de regarder ce que font les autres pour s’entrainer à faire des photos de sport. Beaucoup de photographe sont sur les réseaux sociaux. Ils sont un très bon outil pour avoir des exemples d’images sportives.

Evidemment, il s’agit ici de s’inspirer des angles de prises de vues, de la composition des images… pour tester tout ce qui est possible de faire en photo de mouvement.

Ne craignez pas de tester et de trouver vos propres angles, vos propres compositions d’images tout en respectant les règles de composition. Quand je regarde mes premières photos sportives, j’en rigole ! Mais c’est en essayant de nombreuses fois que vous y parviendrez.

Les réglages pour la photo sportive

Il n’existe pas de réglages parfaits. Chaque prise de vue nécessite d’avoir des réglages personnalisés. Il est important de maitriser les réglages de bases en photographie afin de s’adapter rapidement aux conditions changeantes.

Pour les photos figées, il faudra privilégier des vitesses relativement élevées de telle sorte à geler son mouvement. Pour les sports de vitesse, on peut monter jusqu’à 1/4000 et même 1/8000. De manière générale vous arriverez à figer un mouvement avec une vitesse de 1/800.

Pour les photos filées, ces photos que l’on retrouve dans les sports automobiles ou en athlétisme, les réglages seront différents. Pour donner cet effet de vitesse avec l’arrière-plan en « mouvement » il faudra privilégier des vitesses plus basses pour ne pas figer le mouvement.

Pour mettre en valeur votre sujet, n’oubliez pas d’opter pour des ouvertures élevées (f/2.8) afin de rendre flou tout ce qui est autour du sujet.

Trouver son style

Chaque photographe sportif a un style différent, que ça soit pour ses retouches ou pour les émotions qu’il veut faire passer. Vous pouvez trouver votre propre style aussi. Des photographes comme, Alexis Berg, jouent beaucoup sur les émotions de l’athlètes. D’autres, comme Benjamin Becker, optent pour le grand angle et donnent une image d’ensemble.

Mes conseils pour la photographie sportive sont issus d’expériences personnelles. Chaque situation, chaque shooting est différent. Il est nécessaire, pour ne pas dire obligatoire, de s’adapter à chaque expérience pour obtenir le meilleur résultat possible.

Alanis Duc
Photographe Freelance

Bourg-Saint-Maurice / Aix-les-Bains, Savoie, France
07.68.26.85.44 – alanis.duc@outlook.com

© Alanis Duc Photographie – 2019
Tous droits réservés. Toute reproduction est interdite sans l’autorisation de l’auteur.